Crypte archéologique de Notre Dame

Le sonneur des cloches de Notre Dame vous invite à découvrir son antre.

Le célèbre bossu recommande à ceux qui rêvent de visiter la Batcave de l’homme chauve-souris d’aller jeter un œil non pas sous le manoir de Bruce Wayne, mais sous le parvis de la cathédrale qui a tant inspiré son créateur, Victor Hugo. Ci-gît la crypte archéologique de Notre Dame et ses 2000 ans d’Histoire. Ici-bas se trouvent des vestiges archéologiques de l’Antiquité au XIXe siècle, découverts lors de fouilles réalisées entre 1965 et 1972 (les pontes de l’immobilier et du business en ont profité pour construire à deux pas du site sacré un parking destiné aux plus offrants et satisfaire le trop-plein des fainéants à quatre roues. Merci, les gars). Il n’empêche, on retrouve dans ce joyeux caveau la mémoire des anciens quartiers de Paris. En effet, le site offre un panorama unique sur l’évolution urbaine et architecturale de l’île de la Cité, cœur historique de Paris. Parisis, si vous me lisez…

Lire la suite

Publicités

Expo Degas Danse Dessin

Orsay estime le Degas

Parisiens et Parisiennes en piste ! Faites le pas de deux, la valse à trois temps, passez par tous les battements ! Sauts de chat ! Arabesques ! Pas chassés et autres tours jambesques ! Franchissez la Seine et ses fresques fluviatiles ! Par tous les temps  et sans contretemps ! Car, à présent, que se passe-t-il, Bertille ? Orsay, entre danse et dessin, sort la cavalerie en cahiers Valéry et réalise l’ampleur de Degas ! Courez-y, et plus vite que ça !

Lire la suite

Pop Art – Icons that matter

Maillol fait marcher la machine à Pop-Art

Convoiter un baiser volé de baby doll… S’enticher en vrai d’un cliché d’Andy Warhol… Détrousser Marilyn Monroe de sa mort aux trousses annoncée… Prendre un ticket gagnant pour la liberté et retrouver le paradis perdu d’une Jackie Kennedy déchue… Emprunter l’American way of life… Passer au fantasmascope, entre pop up et pin-up, le grand art de la Pop… Et foncer enfin au Musée Maillol dénicher les idoles !

Lire la suite

Exposition Barbara

Dis, Barbara, quand reviendras-tu ?

Gueules de Nuit ou de jour ! Éveillez vos Gueules d’amour ! Enfants de novembre et de Göttingen ! Réveillez les muses clair de nuit de la Seine ! Pressez-vous de Passy à Precy, filez les flots des Fontaines et suivez le chant des sirènes ! Hommes en habit rouge ! Femmes de velours et de dentelles ! Accourez à la source des Batignolles ou à l’eau de Bobino ! Abreuvez la Louve de Bruxelles à Paris ! Embrassez la gloire déchue de Drouot ! Libérez le Minotaure mis à nu ! Chantez d’aubade en aubade jusqu’à Marienbad ! Car quoi encore ? Barbara, et la prose posthume de sa plume, s’expose, poudre de Perlimpinpin, à la Porte de Pantin !

Lire la suite

Balenciaga, L’œuvre au noir

L’élégance c’est l’élimination. Cristóbal Balenciaga

Amateurs des Fontaines et des Sirènes qui ne vous laissent pas de pierre ! Ne vous reste plus que quelques semaines avant de découvrir l’une des plus belles expos de Paris ces temps-ci, belle à couper le souffle ! Un authentique Autan noir, célèbre vent d’Espagne, a soufflé sur la Capitale, et nous transporte vers les portes de Bourdelle, où l’œuvre au noir signée Balenciaga, trône en reine ! Rien que ça ! Que le bel Autan noir vous y amène !

Lire la suite

Aquarium de Paris

Ceux qui souhaitent côtoyer l’univers du Capitaine Nemo seront transportés par les eaux sombres de l’Aquarium de Paris.

En effet, cet aquarium bâti en 1857, premier au monde, rappelons-le, opte pour un décor « Jules Vernien » qui n’est pas sans rappeler l’onirisme abyssal de Vingt mille lieues sous les mers (l’auteur s’est en fait inspiré de l’aquarium, présenté à l’Exposition universelle de 1867, pour composer le hublot du Nautilus).

Lire la suite

Balade chez Balzac

Pour cette nouvelle baguenaude, nous vous invitons chez le réaliste visionnaire, Honoré de Balzac.

Cet été, plutôt qu’aller poser nos arrière-trains sur les bancs d’un parc bourré à craquer, nous avons opté pour ceux vert-de-gris de la maison de Balzac, situé au 47 rue Raynouard du 16ème arrondissement. Là, nous avons pu savourer la quiétude de son jardin qui donne clairement l’envie de ressortir ses classiques ou simplement admirer les rosiers et la Tour Eiffel. Petit mais charmant, cet espace vert littéraire est à recommander à celles et ceux qui cherchent à s’évader du « boucan d’enfer » de la capitale.

Lire la suite