Helmut, there is a newcake in town…

La gourmandise réside dans l’exquise délicatesse du palais et dans la multiple subtilité du goût, que peut seule posséder et comprendre une âme de sensuel cent fois raffiné.  Guy de Maupassant

Faustiens de passage et damnés parisiens ! Gourmets de qualité ou, à défaut, gourmands de quantité ! Aiguisez votre gourmandise, apprêtez votre appétit, donnez raison à votre appétition et rendez-vous à la rue Vignon ! Car, qu’on se le dise, Helmut Newcake et ses mignardises est l’étoile du berger à suivre plus que tout autre boulanger ! Charlotte, Amandine et belle Hélène, Florentin, Honoré, Parfait ou Madeleine, à l’instar de Charlie et sa chocolaterie, prenez coûte que coûte l’Highway to Hell(mut), passez la porte de la rêverie, et entrez dans les enfers de fer blanc et les fruits de la passion d’un pâtissier de renom ! Chez Helmut et sa newbakery, à tout (ou presque), l’on peut dire  « Oui » (Sisi) !

Lire la suite

Publicités

Attrape-brèves – Les disparues d’Orsay

Une bande dessinée qui revisite le musée d’Orsay, son architecture et ses chefs-d’œuvre, au travers d’un récit  bâti en jeu de piste, amuse-muse onirique et poétique, il y avait de quoi éveiller les yeux de la méduse des Fontaines. Truffé de références  révérences à Orsay et de reproductions en trompe-l’œil de toutes les toiles étoilées, cet ouvrage esquissé tel un surréel hommage se parcourt page après page, avec curiosité, et nous plonge, sans crier gare, dans l’infernal dédale des maîtres maudits aux prises du musée magnifié.

Les disparues d’Orsay de Stéphane Levallois. Futuropolis. Musée d’Orsay. 19,50 euros.
Retrouvez en parallèle l’exposition Degas Danse Dessin au Musée d’Orsay, chroniquée ici par mes soins.

BDF

Lire l’Attrape-brèves

Attrape-brèves

Retrouvez ici dans l’Attrape-brèves, rubrique de bribes-à-brac, glanures de culture, instants sensés ou encensés, sorties-morceaux-choisis-cadavres-exquis, focus-hocus-pocus, zooms qui font boum, extraits d’actualités et autres fragments du moment, passés en revue entre rêve et réalité.

Lire la suite

Don’t worry, be Happiz

A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous. » Bill Murray

Parigi d’ici ou de Venetie ! Parigino-parmigiano, amateurs de pizza made in Parma ! Italiano cœurs d’artichaut ! Votre penchant de Pise balance vers une végane Piz ? Ne cherchez plus, Parisiens et Parisiennes, pieds florentins ou pattes napolitaines, ruez-vous rue des Sablons ! Et découvrez Happiz,  La pizzeria, végétarienne, végétalienne, sans gluten, devenue table incontournable parisienne !

Lire la suite

Sortie du troisième tome des Contes culinaires de la fée Myrtille – Bertille Delporte-Fontaine

Les contes de Myrtille sont des contes culinaires créés, écrits et illustrés par Bertille Delporte-Fontaine ; l’histoire d’une fée papillon, Myrtille qui répand les bienfaits et les secrets de sa bonne cuisine au fil des quatre saisons, dans tout le pays Merveilleux : Après le succès des deux premiers tomes, recettes d’automne de la Forêt enchantée et recettes d’hiver de la Marquise des neiges, ce troisième tome se poursuit sur le printemps des sept nymphes. Le livre est un recueil de contes saisonniers, doublé d’un recueil de recettes. Ouvrage convivial et pédagogique, il réunit toute la famille en cuisine. Destiné aux petits et grands, les contes de Myrtille revisitent, au cours de son périple, des plats simples et naturels.

DOMINIQUE BAUDOUX (Pharmacien aromatologue. Président de Pranarôm. Fondateur du Collège International d’Aromathérapie. Auteur de livres à succès sur l’aromathérapie et l’utilisation des huiles essentielles) signe la préface de ces tomes.

Parution : 21 mars 2018 sur Amazon.
5,99 € TTC en version Kindle
48 pages
ISBN : 978-2-9562492-2-1
Illustration originale : © Bertille Delporte-Fontaine

Déjà parus : Contes culinaires de la fée Myrtille – Tome 1 : Recettes d’automne, la Forêt enchantée. Disponible sur Amazon, ici. Contes culinaires de la fée Myrtille, Tome 2 : Recettes d’hiver, la Marquise des neiges. Disponible sur Amazon, iciA suivre dans le prochain tome : Recettes d’été, l’île des « pi-pirates ».

En savoir plus

Recettes de printemps : Les sept nymphes

L’encre des dieux se diluait dans la belle aquarelle pastel. Des arcs-en-ciel révérencieux se distinguaient par touches. Les nuages drapés de soie veloutaient l’horizontalité des lieux. Je me laissais planer béatement, au hasard des vents, bercée des premières lueurs du jour. J’avais repris ma route. Le printemps en pointillé se dessinait sous mes ailes. Au loin, les contours du palais se dissipaient peu à peu. Le beffroi m’avait accompagnée de son air solennel, puis s’était tu. Isacendre et son Ardan chevalier tissaient avec ferveur les liens éternels du parfait amour. Les anges, doux messagers de leurs vœux, ne cessaient d’en disperser les flèches à mille lieues à la ronde. L’ère des jours heureux débuta. Rien ne laissait présager pourtant qu’au retour de l’hiver, les larmes d’Isacendre se répandraient à nouveau, transformant dans ses flots, la terre en glacier, laissant le bel Ardan éploré à son chevet. Ainsi chaque année, les bien-aimés, dans l’emprise de la glace, hivernaient, se réchauffant de leurs âmes, en espérant ardemment le retour des beaux jours pour se retrouver. L’hivernale faucheuse avait trouvé l’icône dans laquelle se mirer : Isacendre, Marquise des neiges, fut alors sacrée.

Lire la suite

In the mood for Hank

Nous autres les vaches, vu qu’on nous envoie paître, on a largement le temps de ruminer. » David Duchovny/  Oh la vache !

Végétalien(ne)s ! Végétarien(ne)s !  Flexitarien(ne)s ! Carnivores en mutation ou non, de tous sexes, genres et bords, en transition ou presque, perplexes sur les bords ou convaincu de nature par la végane nourriture ! Nul besoin de prendre un aller simple Paris-L.A., pour retrouver le menu veggie préféré de l’acteur de Californication, végétarien revendiqué (je vous invite à relire la Trilogie de l’Ovni de mon Alfred Moody et sa critique de Oh la vache !, le premier roman de David Duchovny, ici), car en plein cœur du Marais, règnent deux enseignes véganes, devenues très vite des incontournables temples parisiens de la junk good food végée les biens nommées HankBurger et HankPizza.

Lire la suite