Roland Garros

Le tournoi des champions

Nous aurions pu passer outre une chronique à propos du tournoi de tennis de Roland Garros, mondialement célèbre, trop peut-être, ou pas assez selon les plus ambitieux, mais comme nous avons, aux Chroniques des Fontaines, eu la chance d’assister à deux journées consécutives (mercredi 05 et jeudi 06 juin) de l’édition 2019, avec au menu le tournoi des légendes (McEnroe/Chang vs Wilander/Pernfors), les quarts de finales hommes (Thiem vs Khachanov sur le stade Suzanne-Lenglen, Djokovic vs Zverev sur le Philippe-Chatrier), et de nous délecter d’un double femmes (Mertens/ Sabalenka vs Kichenok/Ostapenko) qui nous a laissés sur le carreau tant les joueuses se sont déchainées comme nul homme sur le terrain, et d’autres surprises encore ; nous avons décidé d’un commun accord rédactionnel (et à l’unanimité de nos nombreuses mains, quatre si je compte bien) de vous faire partager notre ressenti, en direct, fraîchement sortis de ses courts incendiaires.

Le tournoi de Roland Garros est une expérience à vivre, ne serait-ce que pour vibrer à l’unisson de ses champions, palper la tension qui vibre en ses murs lors des matchs qui opposent tous ses prétendants aux titres légendaires. Certes, les places sont fort onéreuses, certes, le public est poisseux, un brin lourdingue, certes, la météo est capricieuse (de plus en plus au vu du dérèglement climatique), certes, les spectateurs d’aujourd’hui délaissent Roland Garros car ils préfèrent le confort du virtuel aux bancs usagés des courts de tennis, certes, le tonitruant périphérique est à deux pas…. Certes… Il n’empêche, nul écran HD ne saurait vous transmettre les émotions des affrontements qui se déroulent chaque année sur cette terre loin d’être battue…

Le tournoi se déroule de mi-mai à début juin, tous les ans, inlassablement. Sur les terrains légendaires qui portent le nom de l’héroïque aviateur, Roland Garros (qui n’est pas, comme on pourrait le croire, un ancien champion de tennis) s’affrontent les super-héros de la raquette, se bousculent les balles du destin, s’embrasent les destinées. Du prodige, Nadal au vétéran, Federer, à Djokovic sans gluten et sans fair-play, à l’espoir de demain, Tiem,  côté hommes ; de Barty, Anisimova, Konta, Vondroušová, côté femmes ;  les plus valeureux de cette année 2019 ; Roland Garros trace sur sa terre battue par ses champions d’hier, d’aujourd’hui et de demain les destins du tennis. Depuis les coulisses, la nouvelle génération s’entraîne sans relâche, prête, à tacler le talon d’Achille de leurs idoles.

Roland Garros, plus qu’un mythe, une aventure titanesque !

Pour celles et ceux qui n’auraient jamais entendu parler du tournoi de tennis de Roland Garros, c’est par ici :

https://www.rolandgarros.com/fr-fr/

Roland Garros, ça se trouve au 2 avenue Gordon Bennett à Paris 16, aux portes de Boulogne, les infos en vrac sur ce lien :

https://www.rolandgarros.com/fr-fr/page/transports-se-deplacer-a-roland-garros-metro-bus-velo-navettes

Les actions « développement durable » de Roland Garros (ils essaient) :

https://www.rolandgarros.com/fr-fr/page/roland-garros-developpement-durable


Arnaud Delporte-Fontaine