Balade chez Balzac

Pour cette nouvelle baguenaude, nous vous invitons chez le réaliste visionnaire, Honoré de Balzac.

Cet été, plutôt qu’aller poser nos arrière-trains sur les bancs d’un parc bourré à craquer, nous avons opté pour ceux vert-de-gris de la maison de Balzac, situé au 47 rue Raynouard du 16ème arrondissement. Là, nous avons pu savourer la quiétude de son jardin qui donne clairement l’envie de ressortir ses classiques ou simplement admirer les rosiers et la Tour Eiffel. Petit mais charmant, cet espace vert littéraire est à recommander à celles et ceux qui cherchent à s’évader du « boucan d’enfer » de la capitale.

Si la météo se gâte ou si le cœur vous dit d’aller croiser les essences de l’écrivain, sa maison est tout aussi accueillante. Alors, soyons honnêtes, la « Maison de Balzac » est l’une des nombreuses demeures de l’écrivain. Elle n’est pas son unique logement, ni son unique amante des temps passés. Mais, elle a le mérite d’être la seule à avoir survécu aux ravages des siècles, à l’urbanisation outrancière, et aux fameux progrès. Elle est également dotée de deux entrées qui donnent sur deux rues (Raynouard et Berton), bien pratique quand on veut fuir ses créanciers comme Balzac à cette époque…Même s’il n’y a vécu que de 1840 à 1847, c’est là qu’il finalisa sa célèbre, Comédie Humaine.

Pour les aficionados de curiosités, le lieu est aussi un musée dans lequel se trouvent des documents ayant appartenu à l’auteur, des manuscrits, des missives, et autres objets insolites telle sa fameuse trique aux turquoises…

On ne peut faire l’impasse sur son cabinet de travail, aux murs et au bureau emprunts du spectre de l’écrivain. Il faut dire qu’il y travaillait de nuit, là où l’imagination est la plus baroque, là où le mot habite l’esprit.

Bonus attractif, l’accès au jardin et à la collection permanente du musée est gratuit (hors période d’exposition).

Personnellement, j’ai toujours préféré la peinture humaine naturaliste et engagée de Zola à la fresque réaliste bourgeoise de Balzac. Mais, eh, sa maison est à Médan dans les Yvelines loin de nos souliers boulevardiers. Donc, Balzac l’emporte sur ce point.

Ainsi, se clôture ce rendez-vous balzacien et bucolique place des Fontaines.

La Maison de Balzac, 47, rue Raynouard 75016 Paris. Ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermée les lundis et jours fériés. Accès : métro Passy (ligne 6), RER C stations Boulainvillers ou Radio France, accès aussi (et c’est mieux) à pied via les faubourgs parisiens. Entrée gratuite hors période d’exposition.


Arnaud Delporte-Fontaine

Publicités