Scripts

logo-scripts-chroniques-des-fontaines-definitif-okrecolor-boldQu’est-ce qu’un film sinon l’adaptation sur grand écran d’un scénario lui-même (souvent) adapté d’une œuvre existante ? Le cinéma et la littérature sont, assurément, un couple gagnant. Vous retrouverez, ici, quelques-unes de nos expériences scénaristiques, de leurs conceptions à leurs termes. En vous faisant partager nos scénarii nous vous invitons à une réflexion sur le processus de création, ses démarches, ses défis, ses déconvenues, ses réussites.


MoriToni te salutant !

de Arnaud Delporte-Fontaine

Synopsis :

moritoniQuand on demande au petit Toni ce qu’il veut faire quand il sera grand, ce dernier est bien décidé : ça sera gladiateur ou rien ! Va pour gladiateur : « morituri te salutant » !
Quelques années plus tard… Toni a réalisé son rêve, il est devenu gladiateur… Seulement voilà quand on habite un petit village portuaire, où même les morutiers ne trouvent plus de travail… et qu’en plus on est gladiateur… on peut trouver le temps long…

Ce court-métrage burlesque est un script que j’ai écrit à l’origine à l’attention du chanteur Bense. C’est une anecdote concernant sa cage thoracique surdéveloppée digne d’un « pigeon » qui m’a soufflé l’idée de ce script. Bense a été rapidement séduit par le projet. Nos emplois du temps surchargés et nos routes qui se sont décroisées, depuis, ont fait que Toni n’a pas vu le jour. Mais, comme vous le savez, rien n’est définitif. Les chemins du chanteur et les miens se recouperont, peut-être. Qui sait ? Je le salue, au passage, si d’aventure, il se promène, torse-poil, sur ces chroniques.Il est également le tout premier texte que j’ai fait lire à celle qui allait devenir ma femme, Bertille, tout comme son court, Marion nous Louis, pareillement édité en primeur dans cette rubrique, fut le mien.
Voilà pour l’anecdote…
En scène, gladiateur !

MoriToni te salutant !

Arnaud Delporte-Fontaine

Lire la suite


Marion nous Louis

de Bertille Delporte-Fontaine

Synopsis :

marion-nous-louisLes retrouvailles de deux anciens amants, Marion et Louis liés depuis l’enfance, mais depuis dix ans séparés. Marion, devenue tailleur va, à la demande de Louis, lui confectionner un costume de cérémonie pour un mariage prochain.

Lorsque j’ai écrit Marion nous Louis, j’avais envie de traiter d’une relation biaisée par l’absence et les années, une histoire d’amour impossible, brodée de passion étouffée et de frustration embrasée. L’histoire de Louis qui revient, après des années de silence, auprès des fantômes de son passé, pour un ultime adieu, car il se sait condamné, et celle de Marion, tailleur de costumes pour hommes, qui renaît face à ce revenant oublié. La mort aux trousses est un thème qui me fascinait notamment dans les non-dits que cela représente, à travers une écriture sous-entendue, tendue et tue entre les lignes… C’est dans un style elliptique et une volonté de narration volontairement classique, que j’ai voulu ancrer le récit.

Bertille Delporte-Fontaine

Lire la suite

Publicités