Pompon cherche sa maison

Chacun cherche son chat, Charlie, et comme, Pompon, sa maison.

A la façon de « Où est Charlie ? », retrouvez le grand Ours blanc, (Oui, c’est le Pompon !) tout juste échappé de son socle établi au Musée d’Orsay, en quête d’un nouvel abri, dont le polaire habit, au travers de 24 tableaux de maîtres (Pierre Bonnard, Claude Monet, Vincent Van Gogh, Charles Nègre, Chaïm Soutine ,etc.), toujours raccord, se fond dans le décor, sait bien rester de marbre, aiguille dans le foin, et faire tapisserie de près comme de loin.

À chaque page tournée, dans chaque tableau efflanqué, serez-vous tirer le jeu du Pompon habilement planqué ? C’est l’inventive idée des Éditions Hazan, dans le cadre de cette collection Pompon (ce Pompon-ci est le second album de la collection à succès, en coédition avec le Musée d’Orsay), de revisiter le jeu des 7 erreurs, à la recherche de l’Ours blanc éponyme du célèbre sculpteur François Pompon.

Très loin de l‘univers trop scolaire, de petit ours brun, Pompon l’Ours Polaire, sous la constellation de la Grande Ourse, élève son jeu de piste et de course, au rang de la chasse aux chefs-d’œuvre, et invite ainsi les enfants et les plus grands (7 à 77 ans), non pas à chercher la petite bête, mais à (re)découvrir à souhait, quelques merveilles réveillées du Musée d’Orsay. Pari gagné ! Tandis que l’on se perd à chercher la trace de Pompon, en retraçant chaque traits d’éternité des toiles tirées à quatre épingles, l’on retrouve avec joie les voies impénétrables de l’observation, et bien au-delà, celles impalpables de la méditation. Pompon, collection sculptée hors du temps, et son Ours blanc hors les murs, initie petits et grands, plus qu’à la culture générale mais cultive la joie royale de l’élévation. Ainsi soit Pompon.

Pompon cherche sa maison. Nicolas Piroux. Éditions Hazan/ Musée d’Orsay 24 octobre 2018. 14, 90 euros.


Bertille Delporte-Fontaine