Balenciaga, L’œuvre au noir

L’élégance c’est l’élimination. Cristóbal Balenciaga

Amateurs des Fontaines et des Sirènes qui ne vous laissent pas de pierre ! Ne vous reste plus que quelques semaines avant de découvrir l’une des plus belles expos de Paris ces temps-ci, belle à couper le souffle ! Un authentique Autan noir, célèbre vent d’Espagne, a soufflé sur la Capitale, et nous transporte vers les portes de Bourdelle, où l’œuvre au noir signée Balenciaga, trône en reine ! Rien que ça ! Que le bel Autan noir vous y amène !

Lire la suite

Interview « la bride sur le cou » avec Alain Gardinier

ADF : Alain, tu es né sur la côte basque, face aux vagues aventurières de l’océan. C’est là, il me semble, que tu as trouvé ton inspiration, ton épanouissement et croisé la route des fils du vent (et les gonzesses qui vont avec, au passage). Raconte-nous ces premières années ventées…

AG : Le surf a été le déclencheur de tout. Il m’a permis, en parallèle de sa pratique qui m’a tant amené sur tous les plans, de découvrir une culture, une langue (anglaise), de développer le goût du voyage et de la découverte. J’ai baigné dedans, habitant au-dessus de la côte des basques à Biarritz et le surf était le moteur de mon quotidien (OK, fallait quand même aller à l’école). En fait, ce n’étaient pas trop des années ventées car s’il y a du vent, c’est pour le véliplanchistes. Nous, on reste à la maison.

Lire la suite

Aquarium de Paris

Ceux qui souhaitent côtoyer l’univers du Capitaine Nemo seront transportés par les eaux sombres de l’Aquarium de Paris.

En effet, cet aquarium bâti en 1857, premier au monde, rappelons-le, opte pour un décor « Jules Vernien » qui n’est pas sans rappeler l’onirisme abyssal de Vingt mille lieues sous les mers (l’auteur s’est en fait inspiré de l’aquarium, présenté à l’Exposition universelle de 1867, pour composer le hublot du Nautilus).

Lire la suite

Balade chez Balzac

Pour cette nouvelle baguenaude, nous vous invitons chez le réaliste visionnaire, Honoré de Balzac.

Cet été, plutôt qu’aller poser nos arrière-trains sur les bancs d’un parc bourré à craquer, nous avons opté pour ceux vert-de-gris de la maison de Balzac, situé au 47 rue Raynouard du 16ème arrondissement. Là, nous avons pu savourer la quiétude de son jardin qui donne clairement l’envie de ressortir ses classiques ou simplement admirer les rosiers et la Tour Eiffel. Petit mais charmant, cet espace vert littéraire est à recommander à celles et ceux qui cherchent à s’évader du « boucan d’enfer » de la capitale.

Lire la suite

Rencontre libérée avec Catherine Locandro

16082_745124948867090_4215017088049222889_nADF : Catherine, tu es née à Nice en 1973. Comment une âme lyrique telle que la tienne a-t-elle pu s’épanouir sous le soleil artificiel de cette cité artificieuse ?

CL : (Rires…) Il n’y a pas que l’aspect artificiel dans cette ville. Il y a le vieux Nice, et il y a des endroits qui ont été très inspirants pour moi. Et puis, surtout, j’ai eu la chance de grandir juste à côté des studios de la Victorine (aujourd’hui, les studios Riviera). Donc, tout de suite j’ai eu une image un peu mythique du cinéma, de certains films tournés là-bas…

Lire la suite

Balade poétique sur les ponts de Paris…

balade-bertilienne-carre3okEmprunter d’abord d’un pied beau, à l’aurore, le pont Mirabeau, où s’écoule la Seine, d’où découlèrent les Alcools vers d’or d’Apollinaire. Et faire, entre chien et loup, quelques entrechats grisés par les vents ascendants. S’écrier vers le ciel, au tout-venant, les vers Supervielle : « Ô Paris, ville ouverte ! ». Poursuivre son tracé tout tracé dans la ville offerte sur le fil de Théophile Gautier…

Lire la suite