Entretien passionné et fort utile avec Michel Gros

ADF : Michel, vous êtes paysan et œuvrez de part votre pratique de l’agriculture biologique au service de la terre. À l’attention des lecteurs qui ne connaissent pas bien la distinction, pouvez-nous éclairer sur l’agriculture bio, ses différences avec l’agriculture moderne et, fondamentalement, les points de rupture entre un paysan et un agriculteur ?

MG : Travailler en agriculture biologique, c’est travailler en harmonie avec la nature. L’agriculture biologique respecte les cycles naturels et n’a pas d’impact négatif sur le sol ni sur l’environnement. Tandis que l’agriculture conventionnelle (moderne) utilise des produits chimiques et des techniques qui détruisent les sols et l’environnement. Le seul but de cette agriculture c’est le rendement, même au détriment de notre santé et de celle de notre planète. C’est une méthode vouée à l’échec dont on constate de plus en plus les conséquences négatives. Pour plus de clarté envers les consommateurs, on devrait d’ailleurs parler « d’agriculture » pour la méthode biologique et « d’agriculture chimique » pour la méthode conventionnelle…

Lire la suite

Publicités

Entretien humaniste et engagé avec Fabien Rodhain

ADF : Fabien, vous êtes un humaniste engagé. La protection de l’environnement et du coup de l’humanité sont vos fers de lance. Racontez-nous ce qui vous a amené à vous lancer dans l’arène ô combien redoutable du combat pour le devenir de la terre ?

FR : Je ne me rappelle pas d’un moment unique où j’aurais reçu une révélation, mais j’ai probablement été réceptif à des messages lancés ça et là : un bout d’information, une chanson de Cabrel, un film de Marie-Monique Robin, l’odeur des pesticides dans la campagne, l’agriculteur en tenue de cosmonaute… et à un moment, bingo ! Notre Conscience nous dit « bon ok… alors maintenant, tu fais quoi, toi ? »

Lire la suite

Pop Art – Icons that matter

Maillol fait marcher la machine à Pop-Art

Convoiter un baiser volé de baby doll… S’enticher en vrai d’un cliché d’Andy Warhol… Détrousser Marilyn Monroe de sa mort aux trousses annoncée… Prendre un ticket gagnant pour la liberté et retrouver le paradis perdu d’une Jackie Kennedy déchue… Emprunter l’American way of life… Passer au fantasmascope, entre pop up et pin-up, le grand art de la Pop… Et foncer enfin au Musée Maillol dénicher les idoles !

Lire la suite

Entretien passionné et engagé avec Clea

ABDF : C’est au Japon, que vous avez eu votre révélation culinaire. Parlez-nous de cette révélation et de vos expériences culinaires au pays du Soleil-Levant ?

CL : Pas vraiment de révélation, j’ai toujours aimé cuisiner et j’ai eu la chance d’avoir toujours accès à des produits de qualité, végétaux, de saison, ce qui permet beaucoup de créativité. Mais au Japon j’ai découvert l’existence des blogs de cuisine, créé le mien, et ensuite tout s’est enchaîné !

Lire la suite

Exposition Barbara

Dis, Barbara, quand reviendras-tu ?

Gueules de Nuit ou de jour ! Éveillez vos Gueules d’amour ! Enfants de novembre et de Göttingen ! Réveillez les muses clair de nuit de la Seine ! Pressez-vous de Passy à Precy, filez les flots des Fontaines et suivez le chant des sirènes ! Hommes en habit rouge ! Femmes de velours et de dentelles ! Accourez à la source des Batignolles ou à l’eau de Bobino ! Abreuvez la Louve de Bruxelles à Paris ! Embrassez la gloire déchue de Drouot ! Libérez le Minotaure mis à nu ! Chantez d’aubade en aubade jusqu’à Marienbad ! Car quoi encore ? Barbara, et la prose posthume de sa plume, s’expose, poudre de Perlimpinpin, à la Porte de Pantin !

Lire la suite

Balenciaga, L’œuvre au noir

L’élégance c’est l’élimination. Cristóbal Balenciaga

Amateurs des Fontaines et des Sirènes qui ne vous laissent pas de pierre ! Ne vous reste plus que quelques semaines avant de découvrir l’une des plus belles expos de Paris ces temps-ci, belle à couper le souffle ! Un authentique Autan noir, célèbre vent d’Espagne, a soufflé sur la Capitale, et nous transporte vers les portes de Bourdelle, où l’œuvre au noir signée Balenciaga, trône en reine ! Rien que ça ! Que le bel Autan noir vous y amène !

Lire la suite

Interview « la bride sur le cou » avec Alain Gardinier

ADF : Alain, tu es né sur la côte basque, face aux vagues aventurières de l’océan. C’est là, il me semble, que tu as trouvé ton inspiration, ton épanouissement et croisé la route des fils du vent (et les gonzesses qui vont avec, au passage). Raconte-nous ces premières années ventées…

AG : Le surf a été le déclencheur de tout. Il m’a permis, en parallèle de sa pratique qui m’a tant amené sur tous les plans, de découvrir une culture, une langue (anglaise), de développer le goût du voyage et de la découverte. J’ai baigné dedans, habitant au-dessus de la côte des basques à Biarritz et le surf était le moteur de mon quotidien (OK, fallait quand même aller à l’école). En fait, ce n’étaient pas trop des années ventées car s’il y a du vent, c’est pour le véliplanchistes. Nous, on reste à la maison.

Lire la suite