Conversation 3 : Bertille des Fontaines, qui es-tu ?

conversations-abokPour cette troisième conversation, à l’occasion de la sortie de son premier single A la dérive (clip à (re)voir, ici), je vous propose une virée dans les coulisses musicales de ma compagne, Bertille, désormais « des Fontaines ». Je vais tenter d’éclairer pour vous son avancée sur la scène musicale, et de lever le mystère sur ses origines. Minuit sonne, le moment est venu d’activer la machine à questions :

Lire la suite

Publicités

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 3)

Mes mots « trois » : « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes »

lebilletmalluneokAh, mon petit Candide, voltairien par excellence, tu ne crois pas si bien dire…
— Chéri, j’ai envie d’un petit garçon. Blond aux yeux bleus avec le grain de beauté « De Niro » sur la joue droite pour la « gangster touch ». Et puis, si possible (et je sais qu’on peut maintenant avec les progrès de la science), Adrien (parce qu’il s’appellera Adrien), devra faire dans les 1,85 m… Il sera grand, fort et arrogant comme un acteur de cinéma américain… Ah oui, n’oublions pas son quotient intellectuel. S’il pouvait atteindre les 170 comme Voltaire (j’aime ses lumières), ça serait parfait ! On passe commande ?

Lire la suite

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 2)

Mes mots « deux » : Et si…j’avais changé de sexe ?

lebilletmalluneokAujourd’hui, à l’heure où l’identité sexuelle est ambigüe, où les mœurs sont confuses, où chacun tire la tronche à celui ou celle qui n’est pas membré comme lui, où chacun cherche son chat, je me suis dit qu’il serait bon pour notre tolérance étriquée que j’aille d’un coup de baguette bistouri me faire changer le matos, histoire de prendre la température de l’autre côté de la rivière identitaire…

Lire la suite

Conversation 2 : Au pays des égodécentrés

conversations-abokPour notre deuxième conversation, nous vous proposons la retranscription au mot près (ou presque) de la réflexion de Bertille sur les néo-comportements humains, des profils nombrilistes aux attitudes égocentrées, dont l’ancrage, soumis à la dégénérescence générationnelle, est sujet à un vif décentrage. En toute logique, le néologisme « égodécentré » était donc tout trouvé. De mémoire subjective forcément, cette réflexion a débuté un matin, durant lequel une brise printanière avait soufflé sur nos deux têtes perchées au balcon de nos idées en bourgeon. Comme ses lumières irradiaient nos iris infusés, on s’est dit, en A + B, qu’on allait se laisser happer par l’instant d’éternité. Alors, les yeux rivés sur nos horizons constellés, on s’est mis à converser…

Lire la suite

Conversation 1 : Genèse des Chroniques des Fontaines

conversations-abokPour notre première conversation, nous vous proposons la retranscription au mot près (ou presque) de la réflexion qui nous a amenés à créer notre propre revue culturelle online. De mémoire subjective forcément, ça a commencé un soir, durant lequel un vent froid et des nuages obscurs avaient balayé les promesses fleuries du printemps, tant attendu par Hemingway. Comme ses lumières peinaient à pointer leurs stries colorées, on s’est dits, en A + B, qu’on allait donner un petit coup de pouce à notre belle saison. Alors, les yeux rivés sur nos horizons constellés, on s’est mis à converser…

Lire la suite

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 1)

Mes mots « un » : Planète Terre, je t’aime moi non plus

lebilletmalluneokSi vous n’étiez pas sur ce monde fin 2015, vous avez manqué la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) à laquelle se sont rendus de nombreux chefs d’États pour ausculter les petits maux de notre planète Terre causés par nos modes de vie voraces et penser aux solutions pour abréger… pardon… alléger ses souffrances, afin que nous puisions continuer d’exploiter ses ressources… pardon… d’y vivre sereinement, en bonne santé, le plus longtemps possible…

Lire la suite