Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 7)

Mes mots « sept » : « vagant » à l’âme

lebilletmalluneokParis. Une rue où il fait bon vivre. Cinq heures du mat’ ? Un coup de pied bien logé dans mes cotes sclérosées par le froid me réveille en sursaut. J’ouvre fissa mes yeux scotchés par le chagrin. Un grand échalas, aux pieds chaussés de daim je crois, me dévisage en gloussant, une gonzesse au bras et me dit :

 – T’as rien à foutre devant mon immeuble, clodo… Casse-toi de là et rentre chez toi sinon j’appelle les flics…

Lire la suite

Conversation 7 : Erreur 404 en post-scriptum presque post mortem

conversations-abokPour cette septième conversation, à l’occasion de la sortie du troisième roman de Arnaud Delporte-Fontaine, « Erreur 404 » (à lire d’urgence sous le manteau numérique), j’ai senti le besoin, Bertille soussignée, de converser avec cet ego inversé, qui partage ma vie, à la plume acérée puisant de son sang d’encre au stylet, génie agitateur et éthéré, chroniqueur révélateur prolixe de mots et de maux chroniques, jamais altéré par l’adversité délétère, ce Dém/ange écorché, ailes arrachées, révoquant ce qui démange, provoquant ce qui dérange, sachant se mettre le monde à dos, recourbé à l’usure de la vie dure, jamais courbé, fustigeant, sans concession ni courbettes, la société de consommation, en voie de perdition humaine. Conversation, donc, avec l’auteur culte du Système A, salamandre occulte, entretien singulier dressant le portrait du dernier porte-voix de Liberté, porte-plume à feu et à sang, porte-croix sans langue de bois de surcroît, porte-parole, enfin, du pavé parisien, du sol français, et au-delà, déjà de l’au-delà, bel et bien « delporté »…

Lire la suite

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 6)

Mes mots « six » : Le conte de l’Affreux

lebilletmalluneokSix heures du matin. Le réveil chante comme tous les jours son « Ave Priape ». J’ai la bouche pâteuse. L’angoisse de la journée à venir, sans doute. J’humecte fissa mon visage lisse au lavabo et pisse un coup dans le bidet. Je me gratterais bien les couilles, mais je ne peux pas. Ma maîtresse a bien pris soin de planquer les clés déverrouillant mon ustensile. Je pesterais bien haut et fort, mais pour ça, il faudrait que je demande à ma maîtresse d’activer mes cordes vocales encapuchonnées par une prothèse-technologique nichée dans ma gorge qui met sous silence ma vulgarité…

Lire la suite

Conversation 5 : Sortie, tout compte fait, de Tous contes de fées

conversations-abokPour notre cinquième conversation, nous vous relatons, presque à la lettre, notre échange né à la veille de la sortie de notre recueil de contes féeriques, fantastiques et oniriques, inédits, inspirés d’un esprit fertile fluviatile et vert de Terre imaginaire. Ces contes, nous les avons écrits il y a de nombreuses années déjà (dans une autre vie ?), et nous nous sommes décidés à les sortir, en trois parties, sur la plateforme Amazon, après le succès des contes culinaires de la fée Myrtille, et son personnage emblématique dont nous retrouvons la trace papillon dans Tous contes de fées. Ainsi paraît le premier tome de Tous contes de fées, pour lequel Catherine Locandro, et Fabien Rodhain, nous font l’amitié, d’en signer, respectivement, les préfaces…

Lire la suite

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 4)

Mes mots « quatre » : Même pas peur du Grand Méchant Loup…

lebilletmalluneokJe ne vous apprendrai rien en vous disant qu’aujourd’hui, chez nous, les occidentaux si civilisés par vraiment civiques tellement cyniques, La Peur, cette grande escogriffe est la grande star de nos contrées. De mémoire antédiluvienne (parce que « le loup » dans l’arche de Noé, c’était moi), nous, « les Hommes » avons toujours eu la frousse de l’Inconnu(e) tapi(e) dans notre ombre personnelle, du Kraken assoupi dans les abysses, de la Barbe Bleue de l’ogre caché dans notre placard à balais, du serpent serpentin, Jormungand, du ciel qui nous tombe sur la tête (on remerciera les pluies de météores)…

Lire la suite

Conversation 3 : Bertille des Fontaines, qui es-tu ?

conversations-abokPour cette troisième conversation, à l’occasion de la sortie de son premier single A la dérive (clip à (re)voir, ici), je vous propose une virée dans les coulisses musicales de ma compagne, Bertille, désormais « des Fontaines ». Je vais tenter d’éclairer pour vous son avancée sur la scène musicale, et de lever le mystère sur ses origines. Minuit sonne, le moment est venu d’activer la machine à questions…

Lire la suite

Le Billet mal luné de l’Affreux ! (épisode 3)

Mes mots « trois » : « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes »

lebilletmalluneokAh, mon petit Candide, voltairien par excellence, tu ne crois pas si bien dire…
— Chéri, j’ai envie d’un petit garçon. Blond aux yeux bleus avec le grain de beauté « De Niro » sur la joue droite pour la « gangster touch ». Et puis, si possible (et je sais qu’on peut maintenant avec les progrès de la science), Adrien (parce qu’il s’appellera Adrien), devra faire dans les 1,85 m… Il sera grand, fort et arrogant comme un acteur de cinéma américain… Ah oui, n’oublions pas son quotient intellectuel. S’il pouvait atteindre les 170 comme Voltaire (j’aime ses lumières), ça serait parfait ! On passe commande ?

— Pas de problème, mon amour. J’appelle le docteur ! Il nous livrera le p’tit gars en fin d’année.

Lire la suite