A la Une : Je crois en l’athéisme

Au nom des pairs…

Et je fais mienne cette sentence de l’évangile de Jean : « N’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité. » Emmanuel Pierrat.

Difficile de chroniquer le texte d’un être que vous venez tout juste de rencontrer… Sans trahir l’homme, écorner son œuvre, ou prendre parti pour ou contre lui…

Aussi, plutôt que de vous rédiger un énième article sur l’essai, Je crois en l’athéisme, je vais vous partager mon ressenti sur l’homme, à travers son livre (ou devrais-je dire, l’un de ses moult livres, tant Emmanuel Pierrat écrit à foison.) Suis-je bien clair ? Peu m’importe… L’essentiel est de rester sincère, dans ma démarche…

Lire la suite

Le Grand Livre des Rêves

Aujourd’hui, nul n’ignore l’importance des rêves. » Haziel

Établies au 34 rue Saint-Jacques, depuis 1927 par Georges Niclaus puis, clés transmises, en 1964, à sa nièce Nicole Bussière qui prêta pour la postérité son nom, les Éditions Bussière et ses ouvrages occultes et clairvoyants, ont pris l’obscur penchant et le beau parti, « du Par-Isis la magie », bâties autour des murs blancs d’une maison-mère du Mystère. Cette adresse en lettre de noblesse, l’une des vitrines doyennes parisiennes dans le secteur très secret de l’ésotérisme, s’est élevée, au fil des temps, telle une incontournable librairie de la Magie alliée à une maison d’éditions zélée, désormais devenue culte, d’œuvres occultes de renom…

Lire la suite

La Haute Magie d’Isis

Alliance Paradis Isiaque

Les éditions Alliance Magique délivrent en ce début d’été, un opus qui paraît riche en cultes, issu de la magie occulte de la déesse Isis, éternelle veuve d’Osiris, auréolée de la constellation de la Vierge étoilée. Ce nouvel opuscule retraçant en mémoire majuscule les mystères sacrés de l’Égypte antique, baptisé à auguste titre : La Haute Magie d’Isis, Eset et les Mystères de l’Égypte antique, se dépose entre les paumes, telle une jolie amulette bleu-nuit à l’effigie d’Eset, et, porte-bonheur d’une Vie à l’autre enfouie, transpose, de l’écho antique à celui de ces jours chaotiques, les us et coutumes et autres formules posthumes, issus de la plume d’Isis cousus de fil d’or gravés sur tissu de papyrus…

Lire la suite

Images de la fin du monde

Chronique d’une fin du monde annoncée

Je ne suis pas familier avec le monde littéraire (et obscur) de Christophe Siébert dans lequel je débarque tout juste, inopinément, sans parachute doré, sans ceinture de sécurité, sans pilule du lendemain. Au premier abord, en effeuillant imprudemment à la vitesse du son, son dernier opus, Images de la fin du monde, inscrit dans l’univers fictif, bâti-taillé de toutes pièces par Siébert, l’auteur-démiurge, Père de tous les vices et les travers, mais aussi des (rares) lumières de Mertvecgorod, le maître des lieux, en maniaque du détail et du contrôle, au petit soin avec son monde fictif chéri, a le don de nous faire basculer, sans prévenir, sans douceur, avec passion et emphase, et sans retour possible dans sa dimension parallèle, dans ses obsessions labyrinthiques, dantesques, orwelliennes, noires et sans espoir de surcroît, dans chacun de ses songes sinueux, jusqu’à ce que l’on finisse par empoigner les racines de son mal. Dès cet instant-là, vous êtes ferrés, Siébert vous tient et ne vous relâchera pas : vous avalerez son récit sans prendre de raccourci. Et ça, c’est un exploit… Surtout de nos jours, où nous sommes constamment « appelés » par la vacuité des réseaux sociaux, des peurs Interné(t)es et autres applications débilitantes…

Lire la suite

Schopenhauer : la philosophie de la volonté

Schopenhauer ou les habits sombres de la pensée !

Je profite de cet ouvrage, Schopenhauer : la philosophie de la volonté, paru chez L’Harmattan en l’an faussement prometteur 2000, qui propose, avec brio et savoir, une étude de la philosophie de la volonté du nihilistement célèbre, philosophe, Schopenhauer, pour vous mettre en lumière les noires et souvent justes réflexions du penseur quant à notre existence, avec une sélection éclairée et commentée par moi-même (avec un recul amusé) de ses raisonnantes pensées.

 

Lire la suite

Crépuscule

Chronique crépusculaire écrite à bout de souffle !

Crépuscule est un pamphlet signé Juan Branco, avocat, ex-bourgeois, fils de cinéaste, écrivain, polémiste, et je m’égare… Après sa lecture, on a deux envies. Sortir de chez soi hurler son dégoût place de la République et vomir sa révolte sur le drapeau bleu, blanc, rouge de notre soi-disant démocratie. Avec ce réquisitoire, et cette investigation d’un infiltré au cœur du petit Paris et son pouvoir, Branco nous délivre de la chape obscurantiste qui nécrose le monde civilisé depuis des siècles, nuage d’autant plus noir sous Macron, autocrate déclencheur, qui va éveiller comme jamais les indignations des français, les haines enfouies des « sans dents » et donner vie aux cortèges jaunes suintant de femmes et d’hommes aux gilets du labeur.

Lire la suite

Communication animale, végétale et minérale

L’humain a, de tout temps ou presque, cherché à imposer une dictature hégémonique dictée par des caprices aussi inutiles que puérils, guidés par la peur de son éternelle condition de mortel (besoins matériels et immatériels éphémères souvent destructeurs), aux mondes qui l’entoure : sa terre d’accueil, ses minéraux, ses végétaux, ses animaux, et toutes ses populations jugées inférieures à ses yeux et ses appétits chronophages qui n’auront cessé de se faire piétiner par ses bottes conquérantes…

Lire la suite

Gardiennes de la Lune

Balade sauvage au clair de la Lune…

Femmes chats et chamanes ! Sourcières ou sorcières ! Serpentines ou Sirènes ! Fleur feu et lune bleue ! Super lune et Superwoman à la Une !  Un jour de lune noire, blanche, rousse, rouge, cendrée, ou un soir de lune de sang, de miel ou de fiel… Laissez-vous envoûter par ce livre de chevet, aux quatre piliers de l’astre de la nuit, bâti tel un temple sacré !

Lire la suite

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité

Chronique urgente à lire sans tarder avant extinction du monde

La nature est notre amie, notre alliée, notre égale, et non un vassal au service de nos caprices humains, capitalistes à deux sous, égoïstes, de surcroît, inutiles, la plupart du temps. A quoi cela va-t-il me servir de m’offrir un nouvel IPhone smartass à chacun de mes anniversaires (et encore, je suis loin du compte) si ce n’est pour assouvir un désir consumériste « coup de projecteur » sur mon compte en banque de travailleur sans faim ni foi ni loi, crise de foie assurée, ma réussite sociale virtuelle bitcoins et mon hybris surdimensionné ? A rien ! Puisque d’ici cinquante ans, insignifiant éphémère, je ne serai plus de ce monde, tandis que la batterie et les composantes de ce mobile me survivront en polluant notre terre…

Lire la suite

Le Joueur

Roulette russe à la vie à la mort

Le Joueur, voici un livre aussi bref qu’intense signé par la plume sanglante du tragique Dostoïevski qui aura su emporter dans la fièvre du jeu plus d’un lecteur.

Délivré en 1866, ce roman rédigé à bride abattue en vingt-sept-jours à l’attention d’un éditeur aussi avide que faisandé qui cherchait à rouler dans la neige moscovite l’illustre écrivain, est, de par ses conditions créatives précaires (apanage des grandes œuvres), un roman aussi fébrile qu’intense, que l’on dévore avec passion sans suspension.

Lire la suite