George Sand, DANS LA PEAU

portraitdanslapeauGeorge-Sand Je suis très émue. Je crois que je vis, chaque jour qui passe, toujours plus vive.

Je suis encore à l’aurore de mon destin, à la fois fille du peuple de sang et enfant d’un grand dessein. Et si tôt, dans la peau de cet homme, de ce George qui me colle maintenant à la pomme, comme un masque à moustache. Oui, je me sens femme, plus que je ne l’ai jamais ressenti auparavant.

Lire la suite

Publicités