Balade poétique sur les ponts de Paris…

balade-bertilienne-carre3okEmprunter d’abord d’un pied beau, à l’aurore, le pont Mirabeau, où s’écoule la Seine, d’où découlèrent les Alcools vers d’or d’Apollinaire. Et faire, entre chien et loup, quelques entrechats grisés par les vents ascendants. S’écrier vers le ciel, au tout-venant, les vers Supervielle : « Ô Paris, ville ouverte ! ». Poursuivre son tracé tout tracé dans la ville offerte sur le fil de Théophile Gautier…

Lire la suite

Publicités