A la Une : Des légumes en dessert !

Des légumes sous couvert de dessert (ou l’inverse)

Après le joli livre Les enfants ! Vous venez jardiner ! (déjà chroniqué par mon Alfred-ego, ici) les éditions Terre Vivante  et leur collection « Facile & Bio » ne cessent de nous surprendre, notamment avec la sortie de leur nouveau guide pratique : Des légumes en dessert ! ou comment passer astucieusement du jardin à l’assiette en un tour de main…

Lire la suite

La vie rêvée d’Ana-Bella

la-vie-revee-dana-bellaNouvelle de Bertille Delporte-Fontaine

Synopsis : Paris, veille de la Seconde Guerre Mondiale. Ana-Bella Fontaine embarque dans l’Orient-Express pour son terminus Constantinople. Fuyant son infortune, en quête d’un nouveau départ, Ana-Bella, entre rêve et réalité, revit au fil du voyage le long cours de sa vie, de sa candeur d’enfant à sa jeunesse fanée. Courant le trajet, elle croise quelques passagers dont le contrôleur du train, Anatoli, qui, peu à peu, va faire ressurgir en elle, le visage de son amour passé…

Lire la suite

Marilyn Monroe, DANS LA PEAU

Mortenson ou Baker ? Norma Jean ou Marilyn ? Qui suis-je ? Sex-symbol ou baby doll ? Orpheline Ophélie érotique ou pupille pépite de l’Amérique ? Que suis-je ? Un sex-appeal côté pile… un passé sous silence côté face…  Un grain de beauté en point final pour ponctuer la douce folie qui sera inéluctable… Je suis la femme qui me sera fatale…

Lire la suite

Balenciaga, L’œuvre au noir

L’élégance c’est l’élimination. Cristóbal Balenciaga

Amateurs des Fontaines et des Sirènes qui ne vous laissent pas de pierre ! Ne vous reste plus que quelques semaines avant de découvrir l’une des plus belles expos de Paris ces temps-ci, belle à couper le souffle ! Un authentique Autan noir, célèbre vent d’Espagne, a soufflé sur la Capitale, et nous transporte vers les portes de Bourdelle, où l’œuvre au noir signée Balenciaga, trône en reine ! Rien que ça ! Que le bel Autan noir vous y amène !

Lire la suite

Rodin, La sculpture nue

La sculpture à l’état pur

Lorsqu’on est une ancienne modèle et que l’on reçoit le livre Rodin, La sculpture nue, on ne peut que rester un temps d’éternité entre chair et marbre, basculée brutalement dans la peau magnifiée de Rose Beuret ou dans celle esseulée de Camille Claudel, et se laisser happer par son propre passé dénudé, jumelé à celui du génie, dans la pierre immortelle, avéré.

Lire la suite