A la Une : Entretien franc-parler avec Emmanuel Pierrat, l’avocat des lettres !

1/ADF : Emmanuel, merci d’avoir accepté notre invitation au badinage. Une question préambule avant d’entrer dans le vif de votre trépidante existence. Avec votre vie chahutée et surchargée, qu’est-ce qui vous a donné l’envie de nous rencontrer ?

Emmanuel-PierratEPvotre intérêt pour Christophe Siébert (ADF : retrouvez son interview, ici, et notre chronique de son dernier roman, « Images de la fin du monde », ici), qui est un auteur que j’aime beaucoup, que je soutiens, que j’aide depuis des années, comme agent littéraire bénévole, comme préfacier, comme éditeur, comme ami, et qu’on a couronné pour le prix Sade (ADF :en 2019, pour « Métaphysique de la viande»)… Donc, à partir du moment où vous parlez de Christophe Siébert et du prix Sade… Je me suis dit que ces gens (ADF : nous, forcément) ne peuvent être que bien. On va les voir ! Et j’ai regardé (ADF : quoi donc ? Mystère…), et vous êtes très bien. A priori, jusqu’ici… on verra après mon entretien (ADF : le ton est donné, on a la pression !)

Lire la suite

A la Une : Je crois en l’athéisme

Au nom des pairs…

Et je fais mienne cette sentence de l’évangile de Jean : « N’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité. » Emmanuel Pierrat.

Difficile de chroniquer le texte d’un être que vous venez tout juste de rencontrer… Sans trahir l’homme, écorner son œuvre, ou prendre parti pour ou contre lui…

Aussi, plutôt que de vous rédiger un énième article sur l’essai, Je crois en l’athéisme, je vais vous partager mon ressenti sur l’homme, à travers son livre (ou devrais-je dire, l’un de ses moult livres, tant Emmanuel Pierrat écrit à foison.) Suis-je bien clair ? Peu m’importe… L’essentiel est de rester sincère, dans ma démarche…

Lire la suite

Le Grand Livre des Rêves

Aujourd’hui, nul n’ignore l’importance des rêves. » Haziel

Établies au 34 rue Saint-Jacques, depuis 1927 par Georges Niclaus puis, clés transmises, en 1964, à sa nièce Nicole Bussière qui prêta pour la postérité son nom, les Éditions Bussière et ses ouvrages occultes et clairvoyants, ont pris l’obscur penchant et le beau parti, « du Par-Isis la magie », bâties autour des murs blancs d’une maison-mère du Mystère. Cette adresse en lettre de noblesse, l’une des vitrines doyennes parisiennes dans le secteur très secret de l’ésotérisme, s’est élevée, au fil des temps, telle une incontournable librairie de la Magie alliée à une maison d’éditions zélée, désormais devenue culte, d’œuvres occultes de renom…

Lire la suite

Les Rêveries du promeneur insolite 6

Rêveries six : philosophie dans « Le boudoir de l’au-delà »… 

Cette nuit caniculaire, je sillonne les quais de la Splendide endormie. Je songe aux nuits d’été perdues, aux femmes passées, à mes amitiés d’antan, presque antiques tant elles remontent à…

Sur mon pavé, se croisent deux masques, s’entrecroisent quatre êtres qui fleurent la Chlorhexidine, se contemplent huit policiers en mal identitaire, ne sachant plus avec quel pied taper… Je les provoque gentiment, ils m’avoinent salement en m’insultant de sale Juif, en référence à mon haut de forme déformé par leurs coups mal avisés. Si vous le voulez, je serai votre « Juif errant », en hommage à Ahasvérus ! Et je serai le fils de Mahomet, et j’épouserai la voie karmique de Siddhârta… Si ça peut tous nous unir, une bonne fois pour toutes… Je suis prêt à endosser les habits du monde entier, sans faire de différence… Après, tout, nous sommes tous mortels, ou ai-je tout faux ?

Lire la suite

La Haute Magie d’Isis

Alliance Paradis Isiaque

Les éditions Alliance Magique délivrent en ce début d’été, un opus qui paraît riche en cultes, issu de la magie occulte de la déesse Isis, éternelle veuve d’Osiris, auréolée de la constellation de la Vierge étoilée. Ce nouvel opuscule retraçant en mémoire majuscule les mystères sacrés de l’Égypte antique, baptisé à auguste titre : La Haute Magie d’Isis, Eset et les Mystères de l’Égypte antique, se dépose entre les paumes, telle une jolie amulette bleu-nuit à l’effigie d’Eset, et, porte-bonheur d’une Vie à l’autre enfouie, transpose, de l’écho antique à celui de ces jours chaotiques, les us et coutumes et autres formules posthumes, issus de la plume d’Isis cousus de fil d’or gravés sur tissu de papyrus…

Lire la suite

Attrape-brèves : Collectionneur & Chineur

Avec ce hors-série consacré aux héros de votre enfance, Collectionneur & Chineur, vous propose de redécouvrir les dessins animés et séries télévisées (la télévision, cet étrange outil chronophage en passe de disparaître) qui ont bercé vos enfances de 1960 aux années 1990 : avec entre autres héros et personnages mythiques ô combien singuliers, qui ont tant parlé à nos imaginaires en quête d’aventures : Popeye, les Power Rangers, le frétillant duo, Tony Curtis & Roger Moore, d’Amicalement Vôtre, l’odyssée intersidérale d’Ulysse 31, La Petite Maison dans la Prairie, Sangoku et ses boules de cristal, Saint Seiya et ses quêtes sans fin, Goldorak et ses gigantesques combats métalliques, L’homme qui tombe à pic et ses cascades pétaradantes, Starsky & Hutch et la mémorable sirène de leur Ford Gran Torino 1975… Et j’en passe…

Business oblige, ces personnages télévisés ont  donné corps à leurs lots de jeux et jouets, disques, livres, BD et produits dérivés recherchés aujourd’hui par les collectionneurs aux âmes Indiana Jones. Dans ce hors-série de Collectionneur & Chineur, retrouvez les curiosités et objets les plus emblématiques et les plus rares, avec leurs fameuses cotes. Collectionneur & Chineur est un journal bimensuel qui s’adresse aux passionnés de collections. Vous y trouverez des actualités, les trouvailles de la rédaction, des présentations d’objets de collection, des portraits de collectionneurs, des résultats d’enchères, des fiches techniques, les réponses aux questions des lecteurs, un calendrier des manifestations et des petites annonces triées sur le volet.
Le site du magazine, par ici.

Collectionneur & Chineur, HS, 100 héros de notre enfance, Juin/Juillet/Août 2020. Éditions LVA. 5,30 euros.

ADF

Lire l’Attrape-brèves

The Architect

Synopsis :

In a post-nuclear world, a silent man daily builds a strange clay edifice. A little girl helps him blindly in his task, convinced he will save her and the rest of humanity.
While working on his construction, the man is haunted by memories of his painful past, in which he relives the awful day of the end of the modern world.

The story is about the consequences of ecological disaster. I am sure you’ll feel concerned. Even if it’s a short fiction movie (about fifteen-twenty minutes), its message could help change things.

Read more

Entretien nébuleux et fiévreux avec l’ombrageux, Christophe Siébert !

1/ADF : Christophe, tu as partagé tes expériences en tant qu’écrivain (j’insiste sur ce terme), on ne peut plus touchantes et sincères, dans ton récit, Fabrication d’un écrivain, tu pourrais nous en dire un mot, ici de manière à conter la vie réelle d’un véritable écrivain aux non-initiés ?

Au départ, il s’agissait d’une petite série de textes postés sur Facebook pour manifester ma joie de signer chez un éditeur important (dans tous les sens donnés à ce mot), frimer un peu auprès de mes copains, et indiquer à mes camarades crevards que finalement c’était possible, qu’on pouvait écrire des trucs invendables et se faire tout de même mettre le grappin dessus, que tout espoir n’était pas perdu. Marion Mazauric, la boss d’Au diable vauvert, donc, est tombée dessus, et a trouvé que ça valait le coup d’en faire un fascicule promotionnel. Moi, au départ, ça m’a paru un peu m’as-tu-vu, mais finalement j’ai constaté à l’usage que ce texte a permis aux lecteurs, libraires et chroniqueurs de faire connaissance avec mon travail et mon parcours de façon rapide et synthétique, et à quelques auteurs un peu découragés de reprendre des forces en lisant mon truc. Ça m’a donc convaincu que son existence n’était pas une si mauvaise chose. Disons que sur l’échelle du Rester vivant de Houellebecq je dois me situer à 1 an 2, mais c’est toujours mieux que zéro. Je vais quand même profiter de la question pour répondre à un autre truc que tu sous-entends : je ne pense pas qu’il y ait d’un côté les véritables « zécrivains », ces être sensibles et talentueux, et de l’autre les frustes gens normaux, à qui il faudrait apporter la lumière. Je ne vois pas mes collègues ni mes lecteurs de la sorte, et je ne vois pas non plus la fonction de la littérature – ni de ceux qui la fabriquent – ainsi.

Lire la suite

Images de la fin du monde

Chronique d’une fin du monde annoncée

Je ne suis pas familier avec le monde littéraire (et obscur) de Christophe Siébert dans lequel je débarque tout juste, inopinément, sans parachute doré, sans ceinture de sécurité, sans pilule du lendemain. Au premier abord, en effeuillant imprudemment à la vitesse du son, son dernier opus, Images de la fin du monde, inscrit dans l’univers fictif, bâti-taillé de toutes pièces par Siébert, l’auteur-démiurge, Père de tous les vices et les travers, mais aussi des (rares) lumières de Mertvecgorod, le maître des lieux, en maniaque du détail et du contrôle, au petit soin avec son monde fictif chéri, a le don de nous faire basculer, sans prévenir, sans douceur, avec passion et emphase, et sans retour possible dans sa dimension parallèle, dans ses obsessions labyrinthiques, dantesques, orwelliennes, noires et sans espoir de surcroît, dans chacun de ses songes sinueux, jusqu’à ce que l’on finisse par empoigner les racines de son mal. Dès cet instant-là, vous êtes ferrés, Siébert vous tient et ne vous relâchera pas : vous avalerez son récit sans prendre de raccourci. Et ça, c’est un exploit… Surtout de nos jours, où nous sommes constamment « appelés » par la vacuité des réseaux sociaux, des peurs Interné(t)es et autres applications débilitantes…

Lire la suite

Attrape-brèves : V Wars 2

La peur est plus forte que l’esprit ne le permet!  » Apocalypse Zombie/Jonathan Maberry

Dans ce second opus de V Wars, le comic book adapté du roman éponyme de Jonathan Maberry, qui regroupe les épisodes 6 à 11 de la série, nous retrouvons la sanguinaire brigade anti dents longues, plus remontée que jamais contre les buveurs de sang. Une (mauvaise) surprise de taille attend le docteur Luther Swann dans cette cruelle guerre entre humains et vampires sur fond de réchauffement climatique et de coronavirus avant l’heure.
To bite or not to bite…
Du sang à suivre dans le tome 3 et les romans de Maberry…

Des liens sanglants, du site de Jonathan Maberry, ici, de Graph Zeppelin FB, là, de Original Comics/ Graph Zeppelin, juste là.

V Wars, tome 2, Tous des monstres, scénario de Jonathan Maberry, dessins Marco Turini et de Alan Robinson d’après l’œuvre de Jonathan Maberry. Graph Zeppelin. 17 euros.

ADF

Lire l’Attrape-brèves